5 mauvaises habitudes que vous devez perdre lors d’un workout

Certains crossfitteurs, même les plus chevronnés, commettent quelques erreurs lors de l’exécution de certains workout, des erreurs dues à de mauvaises habitudes acquises, soit, lors de séances d’entrainement mal encadrées, soit, par entêtement de l’athlète lui-même.

En voici quelques-unes de ces mauvaises habitudes que vous devez impérativement dépasser pour optimiser les effets de vos WOD’s.

1. Des pseudo-répétitions

no rep crossfit

Plus vous pratiquez quelque chose (plus vous réalisez de répétitions), plus vous construisez une véritable mémoire procédurale dans votre esprit (une mémoire pour l’exécution de certains types d’action, aussi connu sous le nom de mémoire musculaire), qui vous permettra d’exécuter un mouvement plus rapidement, plus efficacement et plus naturellement.

Cependant, de nombreux athlètes ont tendance à faire des squats partiels et des pull-ups où leur menton ne franchit même pas la barre. Ces pseudo-exécutions sont dues, habituellement, au fait que ces athlètes se fatiguent rapidement et n’arrivent plus à trouver l’énergie nécessaire pour compléter parfaitement le mouvement en question.

Ils choisissent, donc, d’ignorer ces répétitions ‘’fantômes’’ qui ne servent à rien et de continuer quand même dans leur faute, pourvu qu’ils arrivent à prendre un peu d’avance sur le rival dans la box ou d’achever n’importe comment leur séance d’entrainement.

Si jamais vous espérez améliorer vos capacités physiques et votre niveau en tant que CrossFitteur, vous devriez vous assurer que les répétitions que vous effectuez sont complètes et aussi parfaites que possible.

2. Une petite ‘’sieste’’ pendant un burpee/push-up

pause wod

Un défaut commun à une majorité d’athlètes, même les plus chevronnés, la petite sieste pendant ou après une série de burpees/push-ups. Cette mauvaise habitude consiste à prendre une pause prolongée en position couchée sur le sol au lieu de rebondir et continuer la prochaine répétition.

Certes, une longue série de burpees/push-ups est très fatigante mais un WOD est loin d’être le moment idéal pour faire une sieste. Si vous avez besoin de faire une pause et vous reposer, reposez sur vos pieds, activement.

3. La danse de l’hésitation

hésitation exercice crossfit

Beaucoup de CrossFitteurs se livrent à une danse bizarre, mais qui vaut le détour, lorsqu’ils doivent effectuer des soulevés de terre qui les impressionnent.

Ils commencent par s’avancer d’un pas vers la barre, penser à ce qu’ils devront faire, et finir par reculer de deux pas. Ce retour en arrière peut se poursuivre pendant plusieurs minutes jusqu’à ce qu’ils finissent par agripper la barre et se mettre au boulot.

En réalité, ce qui se passe à ce moment est purement une hésitation inutile et décourageante puisque l’athlète se laisse intimidé par le poids et le mouvement qu’il devra effectuer au lieu d’y penser sérieusement et de se concentrer pour bien faire.

Si vous êtes aussi un bon danseur mais surtout un crossfitteur hésitant, vous devriez vous calmer avant d’aller vers la barre, et quand vous le faites, évitez tout retour en arrière.

4. Le jogging mou

crossfit run

Bien souvent, de nombreux athlètes profitent de la partie course d’une séance d’entraînement pour reposer leurs muscles et les détendre un peu, et il n’y a aucun mal à cela.

Cependant, quand ces crossfitteurs déguisent une course en une simple promenade du dimanche, les problèmes commencent. En effet, une course est une occasion pour détendre les muscles mais surtout pour optimiser leur endurance. Si vous freiner complètement votre rythme pendant cet exercice, il vous sera difficile de continuer votre WOD et vous ne développerez aucunement vos capacités d’endurance physique et mentale.

5. Les petits joueurs du Squat

squat crossfit

Certains athlètes sont fiers d’afficher le poids qu’ils parviennent à soulever en effectuant un squat, mais ils ne nous disent pas toujours à quel niveau peuvent-ils vraiment s’accroupir.

En effet, inutile d’afficher des poids impressionnants et surhumains, si l’athlète est incapable de s’accroupir et s’arrête après quelques centimètres pour se relever rapidement.

En réalité, si vous vous concentrez sur une bonne exécution de vos squats, dans les règles de l’art, cela sera beaucoup plus bénéfique pour vous. D’abord, cela sera une meilleure préparation pour votre corps pour soulever des poids importants, selon vos capacités, mais avec une meilleure technique et en respectant toutes les spécificités du squat, notamment celle qui consiste à s’accroupir avec la barre jusqu’à toucher une balle ou une boite avec les fesses.

Ensuite, pouvoir s’accroupir jusqu’à un niveau raisonnable met vos muscles sous tension pendant une plus longue durée, ce qui signifie qu’ils seront de plus en plus forts au cours des séances.

Enfin, des squats complets aident également à stabiliser le bas du dos, à améliorer la souplesse et seront moins risqués pour votre colonne vertébrale et vos genoux.