5 façons d’être un meilleur coach

En tant que coaches de crossfit, nous ne sommes pas juste des sources de motivation ou des techniciens. Notre liste d’obligations va bien au-delà de celle d’un coach classique, surtout que dans la plupart des cas, nous sommes le propriétaire et représentant de la box. Durant nos classes, nous avons plusieurs casquettes: marketeur, directeur des relations publiques, responsable ressource humaine, directeur de la sécurité et bien sûr leader.

Crossfit coaching

Pour être bons, nous devons être en mesure de coacher les mouvements et de les corriger. De plus, il faut savoir organiser une classe et gérer un WOD dans le délai imparti. À n’importe quel moment, il faut pouvoir se démultiplier pour accueillir des crossfitteurs potentiels ou des voisins qui se plaignent du bruit et de l’activité d’une armada de crossfitteurs en sueur arpentant la rue. L’éventail de choses qui peuvent se produire en une heure de temps est immense. Nous devons donc être prêts pour y faire face et y répondre le mieux possible.

Voici une liste de conseils qui pourront vous aider à être un excellent coach en prenant en compte tous les paramètres de votre environnement.

  1. Parler aux nouveaux venus

On ne le soulignera jamais assez. Le crossfit est connu pour avoir une communauté soudée. Les nouveaux arrivants peuvent être intimidés au premier abord par les liens forts qui existent entre les membres réguliers de la box. Ils compteront donc sur le coach pour les présenter et les mettre à l’aise. En tant que coach, nous devons donc réussir à leur faire sentir qu’ils appartiennent à la communauté tout autant qu’un crossfitteur expérimenté qui fréquente la box depuis des années.

Une des manières les plus simples est de leur poser des questions. Quels sont leurs buts?  Qu’est ce qu’ils recherchent en particulier ? Tout le monde veut se sentir important et accepté. Un sourire, une question et une oreille attentive peuvent beaucoup contribuer à une bonne intégration.

Crossfit coach Christopher Crowder

  1. Surveiller la porte

Lorsque quelqu’un passe la porte de la box, la voie du coach disant bonjour doit être la première chose qu’il entend. Cela est également valable lorsqu’il quitte la box avec un au revoir. J’ai eu beaucoup de crossfitteurs qui m’ont dit que franchir la porte n’est pas aussi facile que l’on croit. Donc lorsque quelqu’un entre, aidez-le à vaincre son appréhension en leur faisant signe. Pas la peine d’un long discours. Un simple «comment ça va?» peut ensoleillé la journée d’un membre. Nous savons tous que le concept de communauté est important. Donc plus un membre se sentira lié à la communauté, plus il sera un client heureux et satisfait.

Nous devrions tous faire en sorte de discuter directement avec chaque personne autant que possible. Il est parfois facile d’oublier qu’un membre nous considère comme un modèle et que cela représente beaucoup pour lui d’être reconnu.

Un coach de crossfit en pleine discussion

  1. Arriver 15 minutes avant et partir 15 minutes après

On ne peut pas exiger que nos membres arrivent à l’heure si nous ne le sommes pas. Et la notion de temps est relative. Si une classe démarre à 17:00 et que vous arrivez à 17:00 alors vous êtes en retard. Arriver en avance est une habitude qui sera vue et enregistrée par vos membres. Cela établira une norme et permettra également aux nouveaux membres de pouvoir discuter avec nous avant et après une classe. Un client peut se sentir fatigué et s’être légèrement blessé, ce qui nécessitera un « MOD WOD ». Il est beaucoup plus facile de faire des changements avant le début d’une classe.

Un coach de crossfit attentif

Par ailleurs certains membres auront des questions ou voudront juste discuter. D’autres viendront même avec des amis. Un peu de temps avant le début d’une classe peut faire toute la différence entre un échauffement organisé et une situation frénétique. Cela est valable également pour le temps accordé après la classe. Certains membres auront besoin de conseils ou tout simplement besoin de récupérer. D’autres voudront travailler leur technique. Il est toujours plus facile de faire du coaching efficace en tête-à-tête après un WOD.

Être disponible pour ses membres aide également à développer le sens de la communauté et de développer le respect entre les nouveaux arrivants et les coaches. Il est de notre devoir de montrer à nos membres que nous sommes plus qu’un coach certifie.

  1. Connaître son WOD avant de franchir la porte

Un bon « programmeur » doit faire en sorte de partager les WODs avec l’ensemble des coaches au minimum la veille voire même une semaine à l’avance. C’est à nous qu’il revient de connaître les mouvements, les astuces et comment coacher les mouvements lors des workout. Être en mesure d’exécuter un mouvement n’est pas la même chose que savoir le coacher. Nous avons besoin d’une « trousse à outils », d’exemples et de méthodes pour maximiser l’expérience de notre membre.

Un coach de crossfit prepare son tableau blanc

Si un WOD est décidé suffisamment tôt, l’ensemble de l’équipe a le temps de poser des questions et donc d’obtenir des réponses satisfaisantes. Nous faisons tous des erreurs avec des « coquilles ». Pouvoir clarifier certains aspects est donc essentiel pour éviter une question sans réponse.

  1. Être là pour ses membres

Le meilleur dans le crossfit est la communauté et la famille. Si quelqu’un demande de l’aide, ne le faites pas attendre. Répondez à vos emails et messages. Nos membres nous considèrent comme un modelé. Donc si un client prend le temps de poser une question, ce qu’il a du respect et de la considération à votre égard. Être disponible pour vos membres peut faire la différence lorsque viendra le temps de renouveler les abonnements…ou pas. De suroît, si nous maintenons des relations étroites avec nos membres, nous aurons la satisfaction de les voir atteindre leurs objectifs. Après tout, c’est de cela qu’il s’agit.

Une equipe souriante de coaches de crossfit

En résumé, souvenez-vous lorsque vous avez débuté le crossfit et imaginez le coach que vous auriez aimé avoir. Nous devrions tous chercher à garder une attitude positive et toujours en faire plus. En tant que coaches, nous définissons les standards de notre box.

 

Inspiré et traduit de l’anglais depuis l’article de John W.Hendrix pour Tabata Times.

Crédits photo: crossfitbothell.com, gentrysmma.com, huffingtonpost.com, crossfit38degreesnorth.com, crossfitkineton.com, crossfitturbocharged.com, tabatatimes.com