5 choses à faire pour éviter la blessure pendant un WOD

Le workout ou entraînement physique quotidien englobe plusieurs disciplines sportives dans le but de travailler le maximum des parties différentes du corps.

Le crossfit, comparé à d’autres sports, peut solliciter, d’une façon plus ou moins intense, plusieurs parties de notre corps comme les épaules, les bras, le dos, le torse, les abdominaux et les jambes. De ce fait, les risques de blessures sont assez élevés pendant une séance d’entraînement.

« Mieux vaut prévenir que guérir »

Des mesures préventives sont à adopter pour éviter, ou au moins minimiser, la survenue d’une blessure pendant un workout.

échauffement crossfit

La première chose à faire, la plus importante et certainement la plus commune de toute épreuve physique est l’échauffement. Comme son nom l’indique, l’échauffement consiste à faire de petits exercices, peu explosifs, pour générer de la chaleur dans tout le corps et notamment les muscles, les tendons et les articulations. Une fois échauffée, notre condition physique change. Les muscles sont plus souples et plus élastiques. Notre débit sanguin augmente aussi pour nous ouvrir à de meilleures performances. En général, un échauffement varie de 5 à 10 minutes selon les activités, l’âge et les conditions physiques. Toutefois, il doit être fait de manière progressive et adaptée au profil du pratiquant.

Après l’échauffement vient l’étirement. L’étirement complète les effets de l’échauffement en préparant de mieux en mieux les muscles à l’effort intense. L’étirement peut varier d’un sport à un autre. Il est préférable d’opter pour un style d’étirement sur l’ensemble du corps, un étirement sous forme de répétitions cycliques avec des charges légères.

Une alimentation saine, équilibrée et adaptée au crossfit est de rigueur pour éviter tout risque d’incident ou de blessures lors d’un workout. En effet, notre organisme brûle beaucoup plus de calories pendant les épreuves physiques. Si les apports en nutriments essentiels n’arrivent pas à suivre ses dépenses calorifiques, des carences nutritionnelles peuvent survenir entrainant une détérioration des tissus musculaires ainsi qu’une fragilisation de la structure osseuse.

L’eau, notre source de vie joue un rôle capital. Une bonne hydratation de notre corps conduit à une élimination des toxines et au renouvellement cellulaire. De cette façon, notre organisme se trouve être dans de bonnes conditions physiques, évitant surtout les crampes, les maux de tête, les baisses d’énergie soudaines, le manque de maitrise des gestes, un certain déséquilibre et des blessures parfois assez grave.

La dernière chose à bien faire pendant une phase d’entraînement est la maximisation de la concentration et la précision des mouvements. Une attention particulière doit être portée aux étapes d’exécution des exercices, surtout les plus complexes, afin d’éviter tous risques d’accidents. Si les exercices sont faits en salle, la vigilance du coach doit être au rendez-vous.