5 choses à faire la journée pour réaliser un meilleur WOD le soir

Parfois, la modification de certaines habitudes quotidiennes durant la journée peut avoir un impact positif sur votre entraînement du soir. Nous connaissons tous l’importance que peut avoir une séance effectuée avec constance et rigueur. Elle favorise la mobilité et vous procure aussi un bon repos entre autres. Toutefois il y a quelques astuces simples que vous négligez peut-être et qui par déduction ne vous aide pas à réaliser un WOD de qualité lorsque vous sortez enfin de votre travail pour vous diriger vers la box. Même si certaines astuces peuvent vous sembler évidentes, le conseil que nous vous donnons est de penser à ces choses chaque jour. Ainsi, vous obtiendrez une liste mentale de choses à faire, jusqu’à ce qu’elles deviennent de bonnes habitudes afin d’améliorer vos WOD’s.

Tous les êtres vivants sur cette planète ont besoin d’eau pour survivre. Sans eau, tous sans exception meurent tout simplement. Au-delà de cette prémisse apocalyptique regardons pourquoi rester hydraté est si important quant à votre performance athlétique.

1. Hydratez-vous tout au long de la journée

Tout d’abord, votre corps est composé de 60% d’eau. Plus précisément, l’eau comprend 75% de l’ensemble du tissu musculaire et environ 10% du tissu adipeux. Comme le légendaire entraîneur Charles Poliquin l’explique « l’hydratation est la chose qui détermine la force. Une baisse de 1,5% des niveaux d’eau dans les muscles entraîne une baisse de 10% de votre force maximale.  » En outre, vous hydrater correctement peut réduire les douleurs articulaires et musculaires et vous aider à augmenter votre souplesse, étant donné que le cartilage dans vos articulations se compose de 65-80% d’eau.

Une bonne hydratation va donner un coup de pouce à votre système nerveux, car elle aidera à maintenir un équilibre d’électrolyte positif dans votre corps qui à son tour permettra d’atteindre des signaux électriques vers le cerveau rapidement et efficacement. Cela entraîne une réduction des temps de réaction et une plus grande vigilance. Enfin, et peut-être la raison la plus importante de toute, restez hydraté pour éviter la déshydratation, qui peut vous coûter une baisse de 30% de la performance ainsi que d’augmenter considérablement le risque d’accidents.

Êtes-vous curieux de savoir combien de litres vous devriez boire pour rester hydraté jour après jour ? L’Institute of Medicine a déterminé que l’apport suffisant pour les hommes est d’environ 3 litres (d’eau ou de thé /environ 13 tasses) par jour et que pour les femmes il est d’environ 2,2 litres (environ 9 tasses).

2. Mangez correctement pendant la journée avant d’aller vous entraîner

Beaucoup de gens préfèrent s’entraîner avec un estomac vide, mais le fait de s’entraîner sans n’avoir rien mangé avant ne signifie pas nécessairement que vous devait jeûner pendant des heures. Cela peut tout simplement vouloir dire que vous devez donner à votre corps le temps de digérer correctement vos aliments avant de vous rendre à la salle de sport ou dans votre box. En règle générale il est recommandé de manger un repas deux à trois heures avant la pratique pour laisser le temps à votre estomac de digérer et d’absorber la nourriture. Cette règle sera d’autant plus importante si votre dernier repas avant la séance d’entraînement est un repas complet avec des glucides, des protéines et des lipides. Ainsi vous devriez donc réduire les portions et manger quelque chose qui peut être digéré plus facilement.

 repas sain pre workout wodnewscrédit photo: fitfood

Les règles sont toujours les mêmes, au-delà des quantités et de vos exigences personnelles, essayez de manger « proprement » aussi souvent que possible avec une bonne quantité de protéines, de graisses mono-insaturés, de fibres et des glucides complexes pour vous garder à l’écart les glucides simples et des graisses saturées. Préparer votre repas la veille va vous aider à maintenir le cap. Alternez entre les viandes maigres (poulet, bœuf, etc.) les poissons, les amandes, les noix, les légumes et les patates douces, le riz, etc. Essayez de rester loin du sucre, et favorisez plutôt les sources les glucides à grains entiers si possible.

3. Notez toutes les pensées négatives sur papier et laissez-les de côtés

Nous avons tous des problèmes personnels en dehors de la box. Il existe une corrélation directe entre une baisse de performance d’un athlète et les problèmes personnels auxquels nous faisons face à l’extérieur. Votre état d’esprit joue un rôle énorme dans la qualité de votre performance, sans même parler des avantages que vous pouvez en tirez lors de votre entraînement lorsque vous avez des pensées positives. Retenez que vous ne devez jamais vous sentir pire quand vous sortez de la box que quand vous y entrez.

Une méthode recommandée par certains psychologues consiste à écrire sur un morceau de papier toutes les choses qui vous dérangent – et laissez-les (ou jetez-les à la poubelle) avant d’arriver à la box. Cette astuce mentale peut ne pas fonctionner pour tout le monde, mais prenez le temps d’essayer pour voir si cette méthode peut vous aider à vous sentir mieux … du moins juste pour cette heure que vous passerez à la box.

4. Préparez une stratégie pour le WOD du jour

Si vous connaissez le WOD du jour à l’avance, essayez d’exploiter cette information à votre avantage. Vous pouvez concevoir une stratégie efficace ou vous donner un objectif de combien de reps vous pouvez faire dans un amrap, la charge que vous pouvez soulever ou à combien de tours vous pouvez achever votre séance. Le fait de savoir comment sera articulé le WOD vous donne la possibilité de visualiser votre objectif, ce qui aura un impact positif quand viendra le moment de vraiment le réaliser. Si vous n’êtes pas au courant du WOD à l’avance, vous ne pouvez pas préparer une stratégie, mais vous pouvez toujours essayer de créer des pensées positives en essayant d’augmenter votre estime de soi et la confiance en vos moyens.

Essayez de vous dire que quelle que soit la structure du WOD vous serez en mesure de le maîtriser, et vous vous dirigerez à la box avec l’idée que vous êtes un lion prêt à déchirer sa proie … Gardez cette image en tête toute la journée et vous verrez que vous obtiendrez de bons résultats … de toute façon qu’avez-vous à perdre ?

5. Trouvez quelque chose qui vous donne de la motivation.

Que ce soit une chanson, un clip sur YouTube, ou un cadre inspirant, il est important de trouver quelque chose qui vous donne de la motivation et de l’entrain avant de vous rendre sur le terrain. Il est vrai que l’image d’un lion déchirant sa proie peut-être un peu extrême, mais l’idée est que vous devez avoir une source de motivation qui vous enflamme ! Pensez à quelque chose qui vous rappelle pourquoi vous aimez CrossFit, pourquoi vous avez commencé à pratiquer ce sport ou pourquoi vous devez continuer votre séance au lieu de vous arrêter (comme vos objectifs par exemple).