38 choses que vous apprendrez en pratiquant l’haltérophilie (Partie 1)

haltérophilie

Par Matt Foreman

  1. Un ego surdimensionné fait de vous un meilleur haltérophile, mais contrôler votre ego avec modestie et classe fait de vous une meilleure personne… Ce qui est plus important.
  2. Juste au moment où vous lirez un programme d’entraînement et que vous jugerez qu’il est stupide et inutile, vous découvrirez généralement que quelqu’un l’a déjà utilisé… et a eu beaucoup de succès.
  3. La plupart des plus grands athlètes du monde ont des échecs inscrits quelque part dans leur historique.
  4. Quand il s’agit de comprimés et autres compléments… si ça ressemble à de la camelote, c’est que ça doit être de la camelote.
  5. Les personnes qui débutent dans le sport et veulent tout faire tout de suite ne seront généralement pas là pour longtemps.
  6. Certains arbitres rejettent un essai parce que c’est la seule fois dans leur vie où ils peuvent se sentir puissants.
  7. Si vous êtes un athlète de haut niveau, les gens vous oublieront assez rapidement et passeront au prochain grand événement une fois que vous aurez réalisé votre top performance.
  8. L’haltérophilie attirera toujours quelques personnalités anormales.
  9. Si vous êtes sur la touche à cause d’une blessure ou de quelque chose d’autre, rien ne vous semblera aussi appréciable que votre retour sur les plateformes pour exécuter de gros lifts.


  10. Renforcer chaque muscle de votre corps, y compris les petits qui semblent sans importance, vous mettra dans une meilleure posture pour réussir.
  11. Lorsqu’on devient un vieux CrossFitter et que nos camarades deviennent de vieux coachs sages, on se rappelle avec délectation de leurs bêtises de jeunesse.
  12. C’est vraiment difficile de ne pas éprouver de rancune dans le sport, mais il faut essayer.
  13. La meilleure façon de s’améliorer dans les lifts olympiques est de les pratiquer pendant longtemps.
  14. Les grands athlètes ne sont pas toujours de grands entraîneurs (ou même des coachs compétents).
  15. Les exercices d’appoint sont souvent désignés par des noms différents. Il n’y a rien de mal à cela, à condition qu’il y ait une compréhension commune de la façon dont l’exercice fonctionne et à quoi il sert. Le seul problème provient de coachs agaçants qui agissent comme si les noms qu’ils utilisent étaient les titres officiels de ces exercices. En quelque sorte des commandements du Bon Dieu.
  16. Si vous êtes un entraîneur et que quelqu’un essaie de se débarrasser de l’un de vos athlètes, battez-vous pour lui.
  17. Vous ferez sûrement des erreurs et gérerez parfois mal les choses. Alors, quand d’autres personnes font de même, ne les envoyez pas trop vite sur le bûcher.
  18. Un grand athlète avec un entraîneur médiocre battra presque toujours un athlète médiocre avec un excellent entraîneur.
  19. Si vous devez quitter ou changer d’entraîneur, faites-le de la bonne façon. Dites-le clairement à vos entraîneurs, l’actuel et le nouveau, avec courtoisie et tact.

 

Source : CatalystAthletics.com