Sédentarité : le nouveau tabagisme – Pourquoi l’inactivité est si mauvaise pour votre corps

Cessez de rester assis pendant des heures et bougez !

Auteur: Zyana Morris

A cause de notre mode de vie moderne et rapide, nous nous transformons lentement en sédentaires. Nos maisons et nos bureaux ne sont pas différents. Pensez-y. Souvent, les gens passent 9 heures assis à leur bureau et les heures restantes sur leur canapé à regarder leurs émissions, séries et films préférés.

Malheureusement, le mode de vie sédentaire semble difficile à abandonner. Et si votre routine quotidienne vous fait asseoir à un bureau ou dans un siège d’auto pendant des heures, vous faites probablement partie de cette catégorie.

Est-ce que rester assis pendant des heures est aussi nocif que fumer ?

Être assis à un bureau, c’est-à-dire rester assis pendant une bonne partie de la journée, a un impact considérable sur votre santé en général. Cela peut réduire votre espérance de vie et peut-être est-ce la raison pour laquelle on l’appelle désormais «le nouveau tabagisme». De nos sièges de bureau en passant par nos sièges d’auto chauffants jusqu’à nos canapés confortables à la maison, nous passons beaucoup de temps assis.

Ne pas bouger du tout met trop de pression sur votre colonne vertébrale, et vous vous retrouvez peu à peu «en position de repos», ce qui entraîne une mauvaise posture du corps. C’est bien un phénomène aussi nocif que le tabagisme !

L’impact négatif sur votre colonne vertébrale

Un mode de vie sédentaire peut perturber la courbure naturelle de la colonne vertébrale. Cela affecte non seulement la posture, mais également la longueur et la force musculaire. Les personnes sédentaires sont plus exposées au risque d’hernie discale, de douleurs dorsales chroniques et de ruptures.

Votre corps est conçu pour bouger

Les muscles restent forts et en bonne santé seulement quand ils sont activement utilisés. Si vous n’utilisez pas vos muscles, ils vont se détériorer, et cela aura des effets négatifs importants sur tout le corps. Rester assis pendant d’innombrables heures ne permet pas aux muscles de bouger. Le pire, c’est que cette mauvaise habitude joue un rôle majeur dans l’accélération de l’obésité et l’encouragement de la paresse musculaire.

Lorsque vous vous déplacer, restez debout ou même en vous asseyant, les muscles du tronc maintiennent votre posture. Mais au moment où vous vous effondrez, vos fessiers, vos hanches et vos abdos ne font absolument rien et deviennent courts et rigides. Rappelez-vous que l’amplitude des mouvements est une préoccupation majeure pour tout le monde, pas seulement pour les athlètes, mais aussi, et en particulier, pour les personnes âgées.

Les problèmes causés par la sédentarité commencent habituellement par des douleurs au cou et au dos légèrement gênantes qui, avec le temps, deviennent insupportables. Plier le cou vers son écran d’ordinateur ou incliner la tête pour lire un texte sur son bureau exercent une pression supplémentaire sur les vertèbres cervicales qui y crée des lésions sur le long terme.

Même si les douleurs physiques peuvent être traitées avec de la physiothérapie et même des médicaments, ce soulagement n’est que de courte durée. En réalité, la sédentarité déforme de façon prononcée la forme naturelle de la colonne vertébrale. Cela signifie que vos muscles dorsaux devront travailler plus pour soulever votre poids corporel et lutter contre la gravité.

Vos organes peuvent être endommagés

Des études révèlent que le fait de rester assis (trop longtemps et de la mauvaise manière) peut mener à diverses maladies dont une instabilité de la tension artérielle, des problèmes cardiovasculaires, des AVC, la dépression, l’anxiété, le cancer du côlon, le cancer du sein et le diabète.

Lorsque vous vous asseyez pendant une longue période, votre sang coule lentement, ce qui permet aux acides gras d’obstruer le cœur. A long terme, cela peut entraîner une hypertension artérielle et une augmentation du taux de cholestérol.

La raison pour laquelle la position assise prolongée augmente votre risque de cancer de l’endomètre, du côlon et du sein n’est pas claire. Mais l’étude indique que le mode de vie sédentaire déclenche la libération d’insuline qui encourage davantage la croissance cellulaire potentiellement cancérigène.

Troubles au niveau des jambes

La sédentarité ralentit la circulation sanguine qui conduit à une accumulation de liquide dans les jambes. Vous pourriez vous retrouver avec des chevilles enflées et des caillots de sang ou même une thrombose veineuse profonde.

Troubles de la concentration et de la réflexion

Lorsque votre cerveau ne reçoit pas assez d’oxygène, tout ralentit, y compris la concentration, la réflexion et l’attention. D’autre part, l’activité physique aide à pomper du sang frais et de l’oxygène dans la tête, ce qui déclenche l’activation des fonctions cérébrales et des substances chimiques améliorant l’humeur.

Alors que doit-on faire ?

Alors, quelles sont les alternatives bénéfiques contre la sédentarité ? Eh bien, il existe un certain nombre de solutions, et le plus important est qu’elles garantissent toutes une bonne posture ainsi qu’un mode de vie sain et actif.

Tout d’abord, nous devons réaliser que la sédentarité continuera à faire partie intégrante de notre vie quotidienne. Mais il faut juste changer nos habitudes de façon saine, efficace et surtout correcte !

Pour que le fait de rester assis pendant de longues minutes n’affecte pas votre colonne vertébrale, vous devez vous procurer un de ces oreillers lombaires durs qui corrigent la posture. Assurez-vous de garder le dos droit afin de répartit uniformément la tension sur la colonne vertébrale.

En plus de corriger votre posture assise, vous pouvez faire des étirements, prendre de courtes pauses, vous déplacer, faire de l’exercice, manger équilibré, etc.

Levez-vous et étirez-vous !

Si votre travail vous oblige à rester collé à une chaise, il est essentiel que vous vous déplaciez de temps en temps. Levez-vous au moins deux fois par heure pour faire une courte promenade de quelques minutes. Vous pouvez choisir de prendre de petites pauses et de vous déplacer pendant un moment. Cela permettrait non seulement à votre cerveau de se détendre, mais aussi de réduire la charge sur votre colonne vertébrale. De plus, les muscles de vos yeux, de votre cou et de vos épaules auront l’occasion de se détendre également.

En outre, vous pouvez étirer vos bras et vos jambes en position assise. Opter pour un bureau debout est fortement recommandé car il vous évite de rester assis pendant toute votre journée de travail sans pour autant vous freiner dans vos activités professionnelles.

Faites de l’exercice

Mis à part les étirements et le fait de bouger dans son bureau, vous devez mettre en place un planning d’entraînement physique et le suivre à la lettre.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, un entraînement aérobie modérément intense d’au moins deux heures et demie par semaine est obligatoire pour éviter le mal de dos. Cependant, certaines personnes peuvent préférer des séances d’entraînement intensives afin de pouvoir suivre leur rythme professionnel et familial.

Quel que soit le type d’exercice auquel vous aspirez, vous devez vous assurer de ne pas le négliger. La cohérence est plus que nécessaire. Une routine de conditionnement physique régulière vous aidera à améliorer votre posture, à renforcer les muscles et les os de votre dos et à brûler les graisses, ce qui contribue à renforcer votre système immunitaire.

Pour éviter les effets néfastes de la position assise, vous devez adopter un mode de vie actif. Vous pouvez intégrer certaines activités physiques dans votre vie quotidienne. Ces activités comprennent tous les types d’exercices tels que les sports, les tâches ménagères, le cyclisme, la natation ou même marcher pour faire vos courses.

Faites attention à ce que vous mangez

Dernier point mais non des moindres, vous devez faire attention à votre alimentation parce que vous êtes ce que vous mangez, n’est-ce pas ? Eh bien, il est essentiel que vous implantiez quelques changements simples dans vos habitudes alimentaires pour rendre votre corps et votre système immunitaire plus fort que jamais. La consommation d’aliments gras et la malbouffe n’apportent que de mauvaises graisses, qui vous rendent non seulement obèses, mais détruisent aussi votre système immunitaire.

Et avouons-le, les gens qui aiment la malbouffe et les aliments transformés ont tendance à devenir plus paresseux jour après jour, ce qui les conduit alors à une mauvaise posture. Assurez-vous de ne consommer que ce qui est sain et bénéfique. Si vous pensez que votre poids pourrait être l’une des raisons de vos douleurs dorsales, vous pouvez changer vos habitudes alimentaires et choisir des activités qui ne mettent pas trop de pression sur vos muscles.

Une fois votre régime amélioré et que votre mode de vie devient plus actif, vous aurez un niveau significatif de forme physique et une meilleure santé cardiovasculaire ainsi qu’une excellente posture. Avec une masse corporelle et un poids plus sains, la position assise ne sera plus vraiment un problème pour vous.

Source : Boxrox.com