Plus de mobilité n’est pas toujours source de bienfaits : 3 choses à savoir à ce sujet


Par Ashley Grossmann

Chaque mouvement que nous faisons est un équilibrage (littéralement) entre la stabilité et la mobilité. La stabilité vient de la tension musculaire, la mobilité de la relaxation musculaire. Nous avons besoin de la bonne quantité des deux pour nous déplacer de manière sûre et efficace.

En CrossFit, ainsi que dans la vie de tous les jours, nous croyons que plus nous serons mobiles, mieux ce sera. Et que plus nous avons de mobilité, moins nous risquons de nous blesser. Attention : ce n’est pas toujours le cas.

La souplesse et la mobilité se réfèrent à la gamme de mouvements d’une articulation donnée. Il est vrai que beaucoup de personnes manquent d’amplitude de mouvement et profiteraient réellement d’une souplesse et d’une mobilité accrues. Nous connaissons tous des personnes qui ne peuvent pas se tenir debout sans se cambrer, ou qui ne peuvent pas s’accroupir. La plupart du temps, un peu de souplesse et de mobilité leur feraient le plus grand bien.

MAIS…

L’excès de bonnes choses peut avoir des effets néfastes

Trop de tension et nous ne pouvons réaliser aucun mouvement, trop de détente et nous nous effondrons comme un sac vide.

Qu’est-ce que cela signifie en pratique ?

Dans d’autres articles, nous avons discuté de la façon dont la tension musculaire est contrôlée par le système nerveux central. Habituellement, si un muscle est tendu, c’est que votre corps essaie de vous empêcher de vous placer dans une position qu’il perçoit comme dangereuse. Il va donc essayer d’augmenter sa stabilité parce qu’il ne se sent pas en sécurité.

De ce fait, si nous effectuons énormément d’exercices de mobilité, en étirant le ou les muscles tendus, que se passe-t-il ? Nous poussons notre corps à se mettre dans une position qu’il ne peut pas contrôler totalement. Selon la situation, cela peut être une bonne ou une mauvaise chose. Si vous faites quelques exercices ciblés pour améliorer votre posture, génial, vous êtes sur la bonne voie pour vous améliorer. Maintenant, si vous faites un 1RM snatch, vous risquez une blessure. En effet, la nouvelle gamme de mouvement n’aura pas le même niveau de contrôle ou de force que l’ancienne. Par conséquent, quand ce poids énorme que vous soulèverez atteindra la fin de gamme de votre mobilité à grande vitesse, il est peu probable que vous puissiez créer la tension musculaire correcte ou suffisante pour stabiliser la barre. C’est à ce moment que vos ligaments et vos tendons seront soumis à un important test de tension, et ça sera la principale raison pour qu’ils lâchent.

Que faire à ce propos ?

  • Arrêtez tout travail de mobilité agressif juste avant de tester un nouveau 1RM. Une grande tension musculaire vous empêchera de vous mettre dans des postures parfaites, mais cela a également une bonne raison, ça vous protège aussi des blessures et vous empêche d’aller trop loin.
  • Chaque fois que vous attaquerez une nouvelle gamme de mouvement, assurez-vous de développer la compétence et la stabilité nécessaires par la suite.
  • Sachez que si un muscle est constamment tendu, c’est qu’il pourrait être en train de faire le travail d’un autre muscle. Par conséquent, diversifiez vos exercices pour que l’amélioration de votre stabilité passe par tous les muscles importants. Cela vous évitera de mettre toute la charge de travail sur un seul muscle ou groupe musculaire, le fatiguant ainsi sur le long terme.

Conclusion

La mobilité / la souplesse / les étirements ne sont pas nécessairement mauvais, mais ils doivent être appliqués au besoin, plutôt que dans la mesure du possible. Si vous n’êtes pas sûr de la façon d’aborder vos problèmes, parlez-en avec votre coach !

Source : Boxrox.com