4 signes d’une sous-alimentation possible

Manger sainement peut être difficile à une époque où la nourriture bon marché est largement disponible, et encore plus lorsque les options dont nous disposons sont plutôt malsaines. Cependant, manger trop peu ou pas assez peut aussi être un problème de taille. Même si vous réduisez votre consommation de calories pour la perte de poids ou pour le maintien d’un niveau de poids, il est toujours important d’apporter à votre corps suffisamment de calories.

Les signes qui montrent que vous êtes peut-être en sous-alimentation se manifestent physiquement et émotionnellement. Ceux-ci ne devraient pas être ignorés ou considérés comme des signes passagers. Cela pourrait être un message clair que votre corps vous adresse pour que vous mangiez plus.

Voici les signes que vous devriez surveiller.

1. Faibles niveaux d’énergie

Lorsque vous mangez, vous consommez des calories. Les calories sont des unités d’énergie. Votre corps utilise ces calories pour effectuer vos activités quotidiennes et continue à les brûler même au repos. Lorsque vous mangez trop, les calories supplémentaires sont stockées sous forme de graisse. C’est un concept que nous connaissons déjà. Cependant, si vous ne consommez pas assez de calories, vous pourriez vous sentir fatigué tout le temps.

Vous remarquerez peut-être que vous vous sentez facilement fatigué après un WOD, ou même des activités simples comme monter deux étages à pied. Vous pourriez aussi avoir constamment faim. Un apport calorique faible déclenche les hormones qui contrôlent votre appétit. Vous aurez la sensation d’avoir constamment faim et votre appétit augmentera aussi. Ceci encouragera votre corps à stocker plus de graisse pour faire face à cette situation de sous-alimentation, et notamment au niveau du ventre.

De ce fait, si vous mangez moins pour perdre du poids, cela pourrait jouer contre vous.

2. Avoir tout le temps froid

Vous vous sentez un peu frisquet ? Ce n’est pas seulement le climatiseur ou la météo. C’est peut-être parce que votre corps ne consomme pas assez de calories pour rester au chaud. Même une restriction calorique légère entraîne une baisse de la température corporelle.

Ceci est vrai pour tout le monde, indépendamment du niveau d’activité physique. La réduction de l’apport calorique entraîne une diminution de l’hormone thyroïdienne T3, qui régule la température corporelle.

Puisque vous n’aimez pas cette sensation constante de froid, consommez plus de calories pour contrer cela et réguler votre température naturellement.

3. Perte de cheveux

Il est normal de perdre des mèches de cheveux tous les jours. Mais ce qui n’est pas normal, c’est l’augmentation soudaine des quantités de cheveux qui s’accumulent dans votre douche ou sur votre brosse à cheveux.

Les produits capillaires ne sont pas suffisants pour garder des cheveux sains. Les cheveux ont besoin de plusieurs nutriments pour croître sainement et rester en place. Ne pas manger suffisamment signifie généralement une baisse de l’apport calorique et pourrait signifier également un apport limité en protéines, en biotine, en fer ou en d’autres nutriments essentiels. Ces carences peuvent contribuer à la perte de cheveux.

Lorsque vous ne consommez pas assez de nutriments, votre corps alimente d’autres organes en priorité et délaisse progressivement vos cheveux. Cela signifie que leur croissance et leur santé sont compromises.

4. Problèmes de sommeil et irritabilité

Lorsque vos niveaux d’apports caloriques sont ceux d’une sous-alimentation ou même significativement en dessous de la normale, vous éprouverez des difficultés à dormir. La qualité de votre sommeil en sera également affectée. Vous vous réveillerez fréquemment au milieu de la nuit et ne dormirez pas aussi profondément que nécessaire. La privation de sommeil provoque un déséquilibre des hormones et contribue à la prise de poids.

Vous éprouverez également une irritabilité accrue. Si de petits désagréments vous énervent facilement, c’est peut-être parce que vous ne mangez pas assez. Ajoutez-y le manque de sommeil et vous avez la recette parfaite pour un désastre total. Votre humeur affecte la qualité de votre travail et vos relations personnelles. Des études ont montré que les adolescents et les élèves sont irritables non seulement à cause des hormones, mais aussi à cause des régimes et des restrictions alimentaires qu’ils vivent.

Pire encore, la sous-alimentation peut entraîner une anxiété pure et simple. Pour éviter cela, ayez une alimentation saine avec beaucoup d’acides gras, comme l’oméga-3, provenant de poissons gras.

 

Manger trop est un problème, mais manger trop peu l’est aussi. Apprenez à estimer la quantité idéale de calories que vous devriez consommer selon votre poids et votre niveau d’activité physique. Assurez-vous que votre régime soit rassasiant et qu’il contienne tous les macronutriments et micronutriments dont vous avez besoin pour avoir un corps sain et pouvoir poursuivre vos objectifs d’entraînement.

Source : TheWodLife.com.au