11 types de CrossFitters que vous trouverez dans toutes les boxs


Notre deuxième maison, notre aire de jeux, notre box. C’est le seul endroit où différents types d’athlètes se rencontrent quotidiennement et s’entraînent, souffrent, pleurent, rigolent et finissent les séances d’entraînement ensemble.

Une recherche approfondie sur la personnalité des membres d’une box de CrossFit nous a permis de démontrer encore une fois la diversité de notre sport. Voici les types d’athlètes que nous trouvons habituellement dans une box classique :

Êtes-vous cet athlète ?

  1. Le chaton de la box

Doux, gentil et heureux. C’est sûrement le genre de membre que vous voulez être 24/7. Les chatons nous font rire, se sentent toujours joyeux et sont accueillants. La box est leur deuxième maison et leur aire de jeux préférée. Ils adorent le côté social du CrossFit. Compétitif ? Pas du tout. Ils ont toujours sacrifié leur propre score afin d’aider un ami.

  1. Les bonhommes de neige

Tout est dans le nom ! Ces mecs adorent la craie. Beaucoup, beaucoup de craie. Ils sont un genre de brouillard, de nuage ​​et parfois une tempête blanche qui se déplace dans la box. En effet, ils utilisent la craie pour chaque petit mouvement qu’ils font. Ils ont toujours de la craie sur les poings, les épaules, la poitrine, les quads… partout.

  1. Les bêtes douces

Si vous vous demandez où sont toutes les plaques de poids, ne cherchez pas plus loin. Écoutez ! Suivez les gros cris et gémissements jusqu’à la plateforme de lift et vous les trouverez. Metcons brutaux, poids lourds, regards meurtriers, tatouages ​​et beaucoup de calories à brûler. Les bêtes, les élus, les gagnants des événements. Cependant, ne soyez pas aveuglé par leur rage de vaincre, ces athlètes se transforment en des créatures douces et aimables juste après leur sortie de box.

  1. Les fans de Froning

Il n’y a qu’un seul Rich. Nous savons tous qui c’est. Mais il a vraiment beaucoup de fans. Pour en reconnaître un, détectez la barbe de mannequin, le noir et deux autres accessoires très importants : des lunettes noires et un bandeau noir ! Et une personnalité vraiment douce.

  1. Les débutants

De grands yeux, des expressions faciales impressionnantes et le regard confus. Ces personnes viennent d’expérimenter leur tout premier Metcon et essaient de comprendre ce qui leur est arrivé. C‘est juste le CrossFit, mon gars ! Leur vie ne sera plus jamais la même.

  1. Les obsédés du selfie

Ils peuvent se tourner vers vous et vous demander un coup de main : pour filmer leur deadlift bien sûr ! Mais le plus souvent, ils vont simplement mettre leur téléphone sur une boîte ou un banc, le fixer sur un trépied ou un socle et faire leur séance d’entraînement en selfie. Facebook, Instagram et les smartphones sont leurs meilleurs copains !


  1. Les Juges difficiles

Connaissez-vous ce sentiment, lorsque vous demandez à un autre CrossFitter de juger votre vidéo d’entraînement et qu’il le prend tout à fait au sérieux ? Eh bien, ce sont ces gars dont il faut parler. Leur phrase fétiche : « Quoi ! ? Ce n’est même pas une répétition ! Tu dois tout refaire ! »

  1. Les maîtres d’or

Examinons de plus près leur définition : « Une personne éminemment qualifiée dans quelque chose, telle qu’une profession, un art ou une science ». Ou le CrossFit dans notre cas! Ces athlètes de la quarantaine que les jeunes n’osent même plus défier! Un esprit de fer, un cœur de lion et l’amour de notre communauté.

 

  1. Les petits tas d’énergie

Petit, mignon et silencieux au début, mais qui dégagent beaucoup de puissance, d’explosivité et de force lorsque le chrono commence à tourner. Ils sont déterminés et ils réussissent. Vous les verrez sur des podiums avec des médailles autour du cou et un regard méchant. « Je t’ai dit que j’allais gagner ! ».

  1. Les mamans CrossFitteuses

Respect ! C’est tout ce que nous pouvons dire. Ces femmes CrossFitteuses sont tout simplement incroyables. Boulot, enfants et la volonté de s’entraîner. Certainement les athlètes les plus inspirantes dans une box.

  1. Les guerriers blessés

Vous avez pourtant essayé de les avertir, mais en vain. Les tibias sanglants, les quadriceps brisés, les poings déchirés et le dos douloureux. Mais pas de soucis, tôt ou tard, nous apprenons tous de nos erreurs et ralentissons le rythme. Nous arrivons à calmer nos voix intérieures et commençons à écouter nos entraîneurs et notre corps.

Lequel avons-nous oublié ? Et lequel vous ressemble le plus ?

Source : Boxrox.com