13 RÈGLES DE BIENSÉANCE QUE VOUS DEVEZ SUIVRE EN CROSSFIT (Partie 2)

Pour lire la Partie 1 de cet article, cliquez ICI !

Certaines circonstances exigent que vous vous comportiez de manière respectable. Vous portez une tenue de travail appropriée parce que vous êtes un professionnel, employé d’une entreprise professionnelle. Vous devez retirer votre chapeau quand vous êtes dans une église. Vous vous levez et chantez pendant l’hymne national. Personne ne vous dit vraiment de faire ces choses, mais vous avez juste le sentiment inné que c’est de courtoisie commune que de les faire. Ça ne fait pas de mal. Il en va de même pour la plus sacrée des chapelles : la box de CrossFit.

Mais pour une raison inexplicable et exaspérante, certaines personnes ne comprennent tout simplement pas cela. Peut-être qu’elles ne sont pas conscientes des usages dans une box, ou qu’elles les ignorent. Eh bien, l’objectif de cet article et d’inciter tout le monde à mettre fin à ce non-sens et respecter ces quelques règles :

Règle 7 : Soyez attentif lorsque l’entraîneur donne des instructions.

Peu importe si vous faites du CrossFit depuis 1 mois ou 5 ans, c’est irrespectueux d’avoir une conversation avec une autre personne ou de faire autre chose quand l’entraîneur essaie d’enseigner. Vous savez peut-être comment effectuer chaque mouvement en overhead, mais ce n’est pas le cas de tout le monde, alors soyez patient et calme et laissez les autres profiter pleinement des connaissances transmises par les coachs. En outre, vous pourriez apprendre quelque chose de nouveau sur un lift que vous auriez raté en l’effectuant à votre manière !

Règle 8 : Évitez de papoter au milieu d’une séance d’entraînement.

Si votre « petite » conversation vous oblige à vous échauffer une nouvelle fois, c’est qu’elle s’éternise trop. Alors gardez-la pour après l’entraînement.

Règle 9 : Si vous empruntez l’équipement d’un athlète, rendez-le-lui quand vous avez terminé.

Avez-vous déjà rencontré une athlète qui vous a emprunté votre rouleau de ruban adhésif et qui s’est permis de le prêter sans demander votre avis ? Et avez-vous déjà soupçonné quelqu’un d’avoir « perdu » le tee-shirt qu’il a emprunté il y a quelques semaines ? Ne soyez pas un imbécile, si vous empruntez un accessoire, rendez-le quand vous en avez terminé de vous en servir et ne le passez pas à toute la box.

Règle 10 : Ne déplacez pas le seau de craie à mi-WOD.

Je crois que la craie est essentielle à la réussite d’un athlète dans certains mouvements. Les seaux contenant cet or blanc sont généralement placés tactiquement de façon à être facilement accessibles au plus grand nombre de personnes possible au milieu d’un WOD. Si quelqu’un décide de le déplacer vers sa zone, alors tout l’enfer se déchaîne. Évitez de faire ça !

Règle 11 : Respectez l’espace d’un athlète.

Ceci est crucial pour des raisons de sécurité, ainsi que pour l’objectif de l’athlète. Si quelqu’un se prépare pour un lift important, ne passez pas derrière lui, devant lui, ou n’importe où près de lui. S’il décide de tout lâcher d’un coup, la dernière chose qu’un entraîneur voudrait voir, c’est une barre lourde qui frappe un autre athlète qui se tient trop près ou, pire encore, qu’un athlète tombe sur l’équipement d’un autre.

Règle 12 : Essayez d’éviter de jeter votre équipement.

Évitez de lâcher des haltères, des kettlebells ou tout autre type d’équipement d’une position overhead, quelle que soit la situation ou le poids. Ceci est important parce que les haltères, les kettlebells et les barres avec des plaques minces peuvent rebondir quand ils tombent sur le sol, ricocher et revenir sur vous ou aller frapper d’autres athlètes. Bien qu’il soit très satisfaisant d’entendre le crash des poids contre le sol, essayez de réserver ce geste aux lifts très chargés où la barre ne risque pas de rebondir.

Règle 13 : Présentez-vous aux nouveaux arrivants.

J’espère que votre entraîneur prendra l’initiative d’annoncer la venue d’un nouveau membre, sinon faites le premier pas. C’est votre droit et votre devoir en tant que membre de la box de vous assurer que le nouvel athlète se sent bien accueilli dans son nouvel environnement, surtout si c’est son premier contact avec le CrossFit. En outre, ce nouveau membre transmettra probablement une image positive de votre box à ses amis, ce qui fera le bonheur de votre coach et aidera la communauté à s’agrandir.

Source : BoxlifeMagazine.com